Historique

Impératrice de Chine – Pearl Buck

fairy-light-string

Issue d’une famille pauvre, Yehonala devient à 17 ans l’une des centaines de concubines de l’Empereur, au sein de la Cité interdite. Mais sa beauté et ses dons pour la manipulation lui permettent vite de devenir l’une des favorites du souverain. Jusqu’au jour où, accouchant d’un héritier, elle est nommée… impératrice ! L’accession au pouvoir de cette femme redoutée au sein de la cour, mais adulée par les masses, témoigne aussi de la transformation de la Chine archaïque. Jusqu’où, à force de volonté et de ruse, ne montera-t-elle pas ? Pearl Buck fait revivre les traditions sacrées, les rites et les mœurs de la Chine impériale. Elle retrace le destin prodigieux et la vie intime de Tseu-hi, l’impératrice qui tint sous sa coupe, pendant un demi-siècle, la plus grande nation du monde.101589676

+ déjà plein d’actions qui s’enchaînent après la page 83, ce qui n’est pas courant pour un pavé de 448 pages ! A peine a-t-on fini l’installation des lieux que les intrigues de la Cour nous parviennent déjà.

+ un vocabulaire très soigné, et des phrases laissées en suspens pour nous allécher encore un peu plus ! Malgré tout, ce teasing ne m’a pas énervé et était plutôt agréable, il me laissait deviner la suite de l’histoire.

+ réussir à me faire détester l’héroïne orgueilleuse, pleine de fausse modestie, de soif de pouvoir et d’argent, qui privilégie la luxure à l’amour… puis à faire naître en moi un mélange de compassion et de pitié sincère… Vraiment chapeau ! L’auteure a su brillamment nous amener à ressentir ces sentiments antagonistes, et tout en douceur.

+ les descriptions de Palais d’été, pagodes, jardins, Source de Jade etc sont absolument magnifiques ! Disséminées un peu partout, elles n’alourdissent en aucun cas la lecture et se trouvent plutôt comme de petites perles précieuses.

C’était ma première lecture de Prix nobel et j’ai adoré ! Je ne vois vraiment pas quels points négatifs à attribuer à cette lecture… Peut-être pour la couverture qui n’était pas tellement à mon goût, mais l’ouvrage est si instructif et merveilleux que j’ai fini par l’apprécier !

Je remercie une fois de plus Mylène des éditions Archipel pour l’envoi !

101589677

Perso préf : Tseu-hi, qui se révèle une féministe révoltée qui ne se contente pas vraiment de sa condition et attend son heure avec tact. Elle cherche à approfondir ses connaissances dès qu’elle dispose d’un temps libre au lieu de le passer dans l’oisiveté. J’admire ce mental à la Hermione Granger, Fanny Price et autre Madame de Merteuil !

En quelques mots : divin, croisière, riche

Livres similaires : Au bonheur des dames – Zola ; Bel-ami – Maupassant

1 réflexion au sujet de “Impératrice de Chine – Pearl Buck”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s