Thriller

Avides – Tom Clearlake

Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps sont retrouvés morts, exsangues.
Le 36 est sur la brèche.
Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang.
Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

+ Après L’Essence des ténèbres, je retrouve Tom Clearlake dans un roman noir, mystérieux et ésotérique à souhait, encore une fois ! Loin d’être déçue, j’ai peut-être préféré ce livre-ci qui me semblait plus vif.

+ Ici, nous suivons une enquêtrice sur les traces de psycho-vampires, des tueurs vidant leurs victimes de la moindre goutte de sang. De sa première affaire il y a 13 ans avec un enfant comme principal suspect, à 2019 avec l’apparition de multiples charniers, nous creuserons avec elle et un autre enquêteur (assez atypique peut-on dire) les secrets entourant ce modus operandi…

+ Comme toujours, l’auteur fait référence à de vieilles légendes étrangères, même si nous avons un rapide clin d’œil à leur pendant français, mais ajoute dans ce roman une pointe d’accent religieux aux saveur… spéciales… Je ne peux qu’être séduite et emportée par ses inventions recherchées et parfaitement décrites, d’autant plus que nous ne nous attendons sûrement pas à la tournure que prend l’intrigue !

+- Un roman bien différent de son précédent donc. Cependant, il me semble remarquer que ses personnages principaux sont similaires au précédent roman que j’ai pu lire : une femme dynamique, pleine de charme, à l’esprit fin et aux appétits -multiples- développés, ainsi qu’un homme un peu plus mâture au passé -ou présent concernant le précédent roman- obscur et possédant les mêmes atouts cérébraux et physiques. Je n’ai pas trouvé cela dérangeant, mais je me suis amusée à le constater ! Les histoires étant assez différentes pour ne pas s’y attarder, on n’y pense qu’à peine.

A nouveau, Tom Clearlake nous offre un thriller ésotérique ardent, au retournement de situation éclatant soutenu par une écriture fluide et détaillée. J’aime particulièrement ses références intertextuelles et j’attends avec impatience son prochain roman !

(En plus, en ce moment, le roman est en promotion sur le site de l’auteur, fonce !)

Personnage préféré : J’ai beaucoup aimé Rémi, qui n’est qu’esquissé malheureusement, mais dont la psychologie aurait sûrement méritée que l’auteur s’y attarde davantage justement. Je comprends malgré tout son choix de ne pas l’avoir fait, ce qui ajoute sans nul doute à ma fascination…

En quelques mots : dépaysant, bouillonnant, brutal.

Ouvrages similaires : L’essence des ténèbres et Anita Blake pour quelques côtés sensuels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s