Littérature

Contes de noël – Charles Dickens

fairy-light-stringC’est l’un des mérites de Dickens d’avoir remis Noël à l’honneur. Hissant le 25 décembre au rang de « meilleur jour de l’année », il t de cette fête celle de la famille et de la générosité.
Le célèbre Cantique de Noël (1843) conte la rédemption de Scrooge, vieil avare égoïste, ennemi des réjouissances, dont trois fantômes vont attendrir le cœur.
Les Carillons (1844) et Le Grillon du foyer (1845), paraboles sur les bienfaits du bonheur domestique, mettent à l’honneur la dinde, les cadeaux et le sapin, devenus les symboles de ce jour de joie.101589676

+ je ne sais pas vous, mais moi, je connais Scrooge grâce aux vieilles adaptations réalisées par Disney (non non, pas celles avec la voix de Jim Carrey, mais celles avec Mickey) et j’adorais ! Redécouvrir ce vieux classique était donc un pur bonheur pour moi, et encore plus à noël !

+ j’ai donc appris pas mal de détails, qui n’étaient pas présents dans l’adaptation Disney il me semble (ou alors mes souvenirs les ont estompés, ça fait quand même un bout de temps…). Je m’en suis aussi rappelé d’autres : par exemple pourquoi Marley portait ces chaînes lourdes et encombrantes (toutes les fois où il n’avait pas aidé son prochain), ou encore la petite histoire trop mignonne avec son amour de jeunesse…

« […] c’est pourquoi je vous rends votre liberté, de grand coeur, à cause même de l’amour que je vous portais autrefois, quand vous étiez si différent de ce que vous êtes aujourd’hui »

+ l’édition est sublime et donne encore plus envie de se plonger dans l’histoire, en nous rappelant ce moment enchanteur qu’est noël. D’ailleurs l’idée de Dickens en écrivant ces contes était de rapprocher les gens. Il avait même veillé à publier plusieurs éditions : une belle et luxueuse pour les personnes aisées, et une édition de poche peu coûteuse pour égayer malgré tout le noël des plus pauvres. Une gentille attention qui ajoute à cette magie !

+ tout cela écarté, les nouvelles en elles-mêmes sont dignes de notre attention et riches d’enseignement. Parfois tristes, parfois mélancoliques, je trouve qu’elles regroupent tous les sentiments, sinon plus prenants, en tout cas souvent présents, que nous pouvons ressentir à l’approche des 24 et 25 décembre. Scrooge est très attachant, l’histoire de Marguerite dans Les Carillons nous laisse émus, et Le Grillon du foyer nous met du baume au coeur.

Merci à Mylène et aux éditions Archipel !

101589677

Perso préf : Scrooge, tellement iconique !

En quelques mots : magique, touchant, enrichissant.

Livre similaire : A La Croisée des mondes – Philip Pullman (pour le côté magie de noël)

1 réflexion au sujet de “Contes de noël – Charles Dickens”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s