Thriller

Drames chez les riches – Aurélie Raya

fairy-light-stringDes histoires qui dépassent l’entendement, des meurtres violents, des enlèvements sauvages, des jalousies farouches, des addictions fatales, des héritages maudits.
Passionnant de voir surgir la bête parmi les dorures, la soie, entre le Picasso et la Ferrari, où le sang coule autant que les larmes. J’ai enquêté sur les aventures de familles bouleversées par un trop-plein de possessions, d’ambitions, de plaisirs faciles ; je suis tombée sur Getty, Niarchos, Onassis, Gucci, Pastor ; que des noms synonymes de succès salis par des drames que je croyais connaître. Le kidnapping de Patty Hearst, passée dans le camp de ses kidnappeurs, l’oreille
du petit-fils Getty coupée par ses ravisseurs italiens dont l’infâme grand-père ne voulait pas payer la rançon ; le jeune Rockefeller qui, croyait-on, s’était noyé en Papouasie, et bien d’autres… j’ai découvert une vérité contrastée, nuancée, des doutes qui craquellent les versions officielles.101589676

+ les faits, des plus inimaginables aux plus grotesques, sont variés et complets. En effet, l’auteure, en bonne journaliste, nous accroche avec quelques paragraphes d’introduction au coeur du sujet, avant de saupoudrer quelques analepses bien choisies pour nous expliquer bien en détails la psychologie des personnages, tout en nous tenant en haleine.

+ néanmoins, elle a su ne pas s’étaler. Sous forme de nouvelles, les faits sont justement dosés entre réalité et rumeurs. J’ai tout particulièrement apprécié le fait qu’elle s’en est tenue aux minimums de rumeurs, à des questions en suspens, plutôt qu’à des élucubrations hasardeuses. Les propos sont donc nuancés, bien documentés, et pas du tout saugrenus. Le travail d’investigation mené par Aurélie Raya n’est pas factice et rempli d’anecdotes qui permettent d’appréhender au mieux chaque événement.

+- tout d’abord saccadé dû aux phrases très courtes et alourdies par un trop plein de métaphores et références populaires, j’ai l’impression que le style s’améliore à partir de la 3e nouvelle. Mais peut-être ne suis-je pas trop objective, puisque celle-ci est ma 2nde affaire préférée, ou alors je me suis tout simplement habituée au style de l’auteure… En tout cas j’ai adoré les références à F. Scott Fitzgerald, Woody Allen et les Atrides, et enfin l’anecdote sur Orange mécanique visionné 23 fois par Getty III paraît-il…

+ j’avoue ne pas connaître les 3/4 de ces personnages aux destins funestes et/ou macabres, ce qui ajoutait à la surprise de chaque nouvelle ! Je vous conseille cependant de ne pas lire la préface, si vous ne souhaitez pas du tout être spoilé ! Par contre, je connaissais les mésaventures de Robert Durst à travers le film adapté de son affaire, « Love and Secrets », d’ailleurs évoqué dans cet ouvrage. La nouvelle n’en était pas moins passionnante, puisqu’ici non romancé et s’en tenant aux faits réels. Cette affaire reste pour moi la plus intelligente et horrible, et donc ma préférée…

Le point fort de ce recueil de nouvelles est sans conteste le fait pour l’auteure de s’en tenir aux faits réels, sans chichis et sans tabous. Accompagnés de métaphores certes, ils n’en restent pas moins objectifs, et j’ai vraiment aimé ça, me sentant comme une détective de plus au sein de ces affaires lugubres.

Merci encore à Valentine Layet des éditions Stock pour son envoi !

101589677

Nouvelle préférée : puisque j’ai évoqué l’affaire Durst, qui est ma préférée, plus haut, je souhaitais vous partager ma 2nde : celle de Michael Rockefeller. Entouré d’art et peuples primitifs, en quête de lui-même dans des terres sauvages, le jeune héritier disparaîtra et laissera des rumeurs de vengeances cannibales dans son sillage…

En quelques mots : fascinant, critique, pointilleux.

Livre similaire : ?

1 réflexion au sujet de “Drames chez les riches – Aurélie Raya”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s