Aventure

Le cheval de Troie – Colleen McCullough

fairy-light-stringLe pére de Priam, roi de Troie, refusant de donner à Hercule la récompense promise pour avoir tué le lion qui dévorait ses chevaux… Pâris, son petit fils, enlevant Hélène, épouse du roi Ménélas… Deux affronts que seul le sang peut laver.
C’est le début d’une guerre qui, dix ans durant, décimera Grecs et Troyens – jusqu’à ce qu’Ulysse aux Mille Ruses imagine le stratagème du cheval de bois pour s’introduire dans la Cité.
Avec la rigueur d’une historienne et la passion d’une romancière, Colleen Mc Cullough dépeint les tourments des humains manipulés par les dieux, les combats et les maours contrariées des héros de l’Iliade. Soldat et roi, princesse et servante, demi-dieu et monstre mythique, tous prennent la parole tour à tour pour raconter LEUR guerre de Troie – ce qui confère à son récit une vivacité et une modernité saisissantes.101589676

+ (re)découvrir les différents mythes grecs entourant la fameuse guerre de Troie est toujours plaisant, et l’auteure a su y faire dans cet ouvrage ! Son choix d’accorder un point de vue aux plus grandes figures troyennes et grecques (Ulysse, Chiron, Hélène, Pâris, etc) nous permet de nous approcher de leurs états d’âme et peut-être compatir. D’ailleurs, l’on peut prendre l’ouvrage comme un recueil de nouvelles, puisque chaque point de vue correspond à 1 chapitre ! En tout cas, malgré leur splendeur, McCullough nous montre des facettes plus humaines de ces grands personnages : Ulysse et Agamemnon en bons vivants, blagueurs et buveurs (qui me font penser respectivement à Eddard Stark et Robert Baratheon du Trône de fer), Pâris insouciant, plus attiré par la nature et les femmes que par la politique et les responsabilités, Hélène en lolita aguicheuse « délaissée » par son premier amour…

+ dans la même veine, je comprends mieux grâce à cet ouvrage la psychologie des différents héros, moins explicitée dans tout ce que j’avais pu lire ou voir jusqu’à présent.  La voix dédaigneuse d’Agamemnon dans le jeu Age of Mythology par exemple, m’est expliquée ici : en tant que grand roi de Mycènes, il pense que tout lui appartient et lui est dû). Loin de la parodie, l’auteure nous rapproche de ces géants légendaires, parfois au travers de blagues :

Ulysse était l’homme le plus dangereux qui fût. A la fois roux et gaucher, ce qui ne présageait rien de bon.

+ j’ai également appris plusieurs anecdotes de toutes sortes. Plus ou moins importantes, drôles ou sérieuses, elles m’ont toutes enchantées. Le fait que les souverains grecs ne sont pas choisit en fonction de leur lignage, qu’ils sont plus intelligents que les troyens, qu’Achille aurait été cadet de 7 frères et soeurs s’ils n’étaient pas mort-nés et que c’était sa propre mère qui l’avait maudit du talon… Je vous laisse découvrir par vous-mêmes tous les autres secrets et particularités propres à chaque héros !

+ les ruses m’ont aussi énormément fascinées. Je connaissais déjà celles d’Ulysse (qui se fait passer pour fou pour ne pas se rendre à la guerre, qui use de la parole et de la rhétorique comme d’une arme…), mais j’ai découvert celle d’Héraclès (qui a pu tuer le lion sacrificateur, puisque comme il l’a si bien souligné, d’après la prophétie seuls les troyens ne pouvaient le faire) et tant d’autres…

+ finalement, nous retrouvons la même « morale » que dans les textes homériques : au-delà des jeux et querelles des dieux, les hommes sont extrêmement orgueilleux et c’est ce qui les conduit le plus souvent à leur perte.

Cet ouvrage est donc parfait si, comme moi, vous ne connaissez la plupart des textes homériques et les différents mythes qu’en surface et/ou de manière floue. La plume de l’auteure est fluide et nous transporte à travers les pensées des figures mythiques les plus illustres, je recommande !

Je remercie encore Mylène des Editions Archipel pour l’envoi !

101589677

Perso préf : Pour ne pas dire Ulysse, dont quelques aspects m’ont quand même chiffonné ici, je dirais Chiron. Au premier abord bourru et solitaire, dernier descendant des centaures en voie d’extinction, Achille fera fondre son coeur de précepteur, et il y pensera tout le reste de sa vie avec tendresse et fierté.

En quelques mots : captivant, ludique, ingénieux.

Livre similaire : Le trône de fer – George R. R. Martin.

Publicités

3 réflexions au sujet de “Le cheval de Troie – Colleen McCullough”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s